FRAC Grand Large

Hauts-de-France

L’ARCHITECTURE FRAC/AP2

Le Frac Grand Large a été conçu par les architectes Lacaton & Vassal, sur le site des anciens Ateliers et Chantiers de France. Les architectes ont choisi de protéger l’un des éléments constitutifs de l’histoire et de l’identité du territoire en n’apportant aucune modification à la Halle AP2 – Atelier de Préfabrication n°2 qui a vu naître les plus grands navires. Les architectes ont proposé de juxtaposer à ce bâtiment de 1949 un double aux dimensions identiques. 

Les deux bâtiments sont joints en leur milieu par une rue intérieure, véritable espace ouvert à tous, qui offre un accès privilégié au Frac. Cette rue intérieure est le prolongement de la passerelle du Grand Large, conçue par l’architecte Brigit de Kosmi dans le but de relier le quartier du Grand Large à la digue de Malo-les-Bains. 

© Philippe Ruault

Les fonctions du Frac sont contenues dans un volume clos divisé en six niveaux, protégé par une enveloppe légère, transparente et isolante qui crée une zone intermédiaire bioclimatique. Les réserves, les espaces d’exposition, de médiation et d’administration sont conçus pour être modulables et ainsi, être parfaitement adaptés à la transdisciplinarité qu’implique la création actuelle. Une telle conception permet de repenser et de faire évoluer les modes de présentation des expositions. Le bâtiment tout entier devient un terrain d’expérimentations scénographiques.

Le bâtiment proposé par Lacaton & Vassal permet de créer de manière pérenne des ponts entre la mémoire, l’histoire de la Halle AP2 et les installations contemporaines.

Le Frac Grand Large — Hauts-de-France a reçu de nombreux prix d’architecture parmi lesquels le Grand prix international d’architecture en 2017 ou le Grand prix régional d’architecture des Hauts-de-France en 2018.

© Vue du Belvédère

HISTOIRE

Construit en 1949, l’AP2, ancien « Atelier de Préfabrication n°2 » des chantiers Navals de Dunkerque est un véritable lieu de mémoire, un repère géographique qui a marqué l’histoire sociale et communautaire de la ville et de la région, et continue aujourd’hui à en marquer le territoire. Surnommé « la Cathédrale », le bâtiment s’impose de sa silhouette de 75 m de long sur le littoral dunkerquois. Pendant près de 40 ans, il vit naître dans ses ateliers des paquebots, des cargos postaux, des voiliers, des pétroliers, des navires de guerre jusqu’à la fermeture définitive en 1988 des chantiers navals. Rythmant les saisons, les lancements des bateaux flambants neufs ont marqué l’imaginaire dunkerquois pendant des décennies. C’est pourquoi l’on retrouve dans ce vaste espace la présence d’un pont roulant de 30 tonnes, qui permettait de retourner des pièces de coques préfabriquées volumineuses, pour faciliter le travail de soudure. Aujourd’hui, une version moderne et en parfait état de marche est toujours utilisée pour transporter de lourdes charges, notamment des œuvres d’art de très grande dimension. Il a même été utilisé en tant qu’œuvre d’art, par l’artiste Delphine Reist qui l’a détourné de son usage originel pour en faire une œuvre lumineuse intitulée Scanner. L’AP2 est l’un des rares bâtiments industriels des chantiers navals à être toujours debout et permet aujourd’hui d’accueillir des manifestations d’envergure

ACF Dunkerque, André Merck et Philippe Lemaire © Éditions Alan Sutton, 1998

LES ARCHITECTES : LACATON & VASSAL

Anne Lacaton
Née le 2 août 1955 à Saint-Pardoux-la-Rivière (Dordogne). Diplômée de l’école d’architecture de Bordeaux (Gironde) en 1980 ; professeur invitée à Harvard GSD (studio paris 2011), à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 2010-2011, 2006 et 2003-04, à l’école d’architecture d’Oslo, hiver 2009, à l’école d’architecture de Madrid depuis 2007.

Jean-Philippe Vassal
Né le 22 février 1954 à Casablanca (Maroc). Diplômé de l’école d’architecture de Bordeaux (Gironde) en 1980 ; architecte-urbaniste en Afrique de l’Ouest (Niger) de 1980 à 1985 ; professeur invité à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, 2010- 2011 ; professeur à la Technische Universität de Berlin depuis 2007 ; professeur invité à l’école d’architecture de Versailles 2002-2006, de Bordeaux 1992-1999, à la Peter Behrens School of Architecture de Düsseldorf 2005.

En 1988, ils ont fondé l’agence Lacaton & Vassal, située aujourd’hui à Paris, et travaillent sur des projets de logements et d’urbanisme en France ainsi qu’à l’étranger, tels que la maison Latapie à Floirac en 1993, la maison au Cap Ferret en 1998, le réaménagement du Palais de Tokyo en 2001, les logements sociaux de la cité Manifeste de Mulhouse en 2005 ou encore l’école d’architecture de Nantes en 2009. Ils ont reçu de nombreux prix pour leur pratique, notamment le Grand Prix national de l’architecture en 2008, principale distinction en France, après avoir été lauréats du Grand Prix Jeune Talent en 1999, et de la Jeune Architecture en 1991. En 2011, ils ont reçu l’Equerre d’argent pour le projet de la transformation de la tour Bois-le-prêtre, en collaboration avec l’architecte Frédéric Druot. Ils ont également reçu des prix internationaux : en 2018, le Global Award for Sustainable Architecture récompense leur démarche durable de valorisation du bâti, favorisant l’appropriabilité par les habitants, le Daylight & Building Components Award de la Velux Foundation à Copenhague en 2011, le Erich Schelling Award de la Fondation Erich Schelling à Karlsruhe en 2006, ou encore le prix “Innovation Habitat & Développement Durable” de la Ville de Madrid, en 2006. En 2009, ils sont nommés International Fellow (Membership) du Royal Institute of British Architects. Ils ont été deux fois finalistes du prix Mies Van der Rohe, prix Européen d’architecture contemporaine, en 2007 et 2003.

Documents à télécharger

Téléchargez le livret sur l'architecture du Frac