FRAC Grand Large

Hauts-de-France

Œuvres Hors-champ

Si vous arrivez par la digue, vous aurez observé la peinture murale de Maya Hayuk, street artiste new yorkaise intervenue sur le bâtiment du Kursaal à l’occasion de la Triennale en 2019. Ses losanges de couleurs vives en aplats balayés par le vent contredisent la géométrie stricte de l’architecture tout en l’associant aux éléments colorés et mouvants des cieux.

© Maya Hayuk

Lors de la construction du Frac, plusieurs œuvres ont été commandées à des artistes offrant des perspectives sur le paysage portuaire. Ces œuvres proposent différents regards sur l’art et notre histoire. En façade, l’enseigne en néon rose conçue par Scott King est une phrase volontairement provocante qui bouscule nos certitudes. De nuit, l’installation d’Angela Bulloch constituée de deux poursuites lumineuses colorées réagit aux forces du vent. Offrant une expérience plus immersive, le parcours sonore de Rainier Lericolais revisite l’histoire et les sons de Dunkerque mêlant l’évocation du Roi Soleil et des Sex Pistols.

A l’intérieur du bâtiment industriel d’origine, Delphine Reist a créé une installation lumineuse et mécanique tirant parti de la présence du pont roulant. Toutes les heures, son activation automatique s’accompagne d’un puissant éclairage zénithal, évoquant le fonctionnement d’un scanner de bureau.

Au gré des différentes programmation, d’autres surprises vous attendent à l’intérieur du bâtiment, au détour d’un passage ou sur le Belvédère.

© Ana Lupas

Retrouvez toutes nos vidéos et podcasts dans la rubrique Lire, voir, écouter

Documents à télécharger

Téléchargez la brochure institutionnelle Téléchargez le livret sur l'architecture du Frac